Vous êtes ici : Accueil > Activités > Thèses > Thèses soutenues

Thèse soutenue par Ghislaine Abbassi "Ecosystème web : dynamique organisationnelle et stratégies de visibilité" sous la direction conjointe de Martine Regourd et Christophe Alcantara, IDETCOM
le 9 janvier 2019
à 14h
Arsenal
Salle des Thèses
L’IDETCOM a le plaisir de vous informer que Mme Ghislaine Abbassi doctorante sous la direction de Mme Regourd et de M. Alcantara a soutenue sa thèse avec succès et a obtenu le doctorat sur le sujet suivant : "Ecosystème web : dynamique organisationnelle et stratégies de visibilité"

Résumé

Ce travail de recherche a pour objectif de comprendre les facteurs constitutifs d’un écosystème web à travers le prisme des SIC. L’entreprise, comme lieu de sociabilité, voit ses frontières remises en question. Le web est un espace pluriel où toutes les opinions peuvent y trouver leur place, cela fait d’ailleurs la spécificité même de la culture numérique. A travers les réseaux sociaux, les individus se sont appropriés la notion de communauté pour désigner des relations entre eux, centrées sur l'authenticité d’un projet collectif, au sens de co-construire une vie digitale. Seulement, l’accès à l’information est réciproque et nécessite une contrepartie tant de la part des internautes que des plateformes en présence. Les théories interactionnistes ont un rôle dominant dans notre compréhension de la notion d’identité numérique. Celles-ci ont pour point commun de souligner le rôle essentiel que joue la circulation de l’information dans la construction identitaire. La production de traces numériques implique les salariés d’une organisation dans un environnement mouvant au sein duquel, même si les périmètres sont délimités par un cadre d’usage, les frontières symboliques sont poreuses. L’e-réputation est un phénomène par lequel les organisations marchandes se retrouvent face à des besoins stratégiques d’affirmer ou de réaffirmer constamment une proposition d’écosystème web, en lien avec leurs identités numériques pour faire sens et produire une dynamique commune. De plus, un écosystème web implique de prendre en compte les innovations techniques et sociales qui permettent à un ensemble d’individus de se constituer en groupe et de s’auto-organiser. Mettre en place un écosystème web permet alors de poser les jalons d’une culture numérique favorisant l’innovation. Grâce à une étude empirique longue réalisée dans le cadre d’une convention CIFRE, notre travail de recherche consiste à rendre compte des enjeux autour de la construction d'un écosystème web et à proposer un modèle pour tenter de le définir.

Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest

Informations complémentaires

Composition du jury :
  • Mme Martine Regourd, IDETCOM, UT1 Capitole, Directrice de thèse
  • M. Christophe Alcantara, IDETCOM, UT1 Capitole, CoDirecteur de thèse
  • M. Franck Bousquet, LERASS, Université Paul Sabatier, Rapporteur
  • Mme Francine Charest, Université Laval Québec, Rapporteur
  • Mme Christine Poplimont, ZDEF, Aix-Marseille Université, Examinateur

En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies