Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Veille scientifique

Veille scientifique

Air & Space law


  • 6 septembre 2019
    The 1952 Rome Convention on Surface Damage and Its Application in the Case of Aircraft Noise Emission: The Example of Belgium

    Although the 1952 Rome Convention on Surface Damage does not account with as many ratifications as the 1999 Montreal Convention or its predecessors, it organizes what can be seen as an operators’ friendly liability regime. In a recent landmark ruling in a matter that was pending before the Belgian courts for nearly twenty years, the Court of Appeal of Brussels held that airlines could not be held liable for the prejudice allegedly caused by their aircraft’s noise emissions to the extent that these aircraft and their operations comply with the rules of air.

    • Content Type Journal Article
    • Part of Volume 44, Issue 4
    • Authors
      • Cyril-Igor Grigorieff, An attorney at the Brussels bar and Research Fellow at Paris Sud University (IDEST).
      • Dimitri De Bournonville, An attorney at the Brussels bar and Partner at Kennedys.
    • Journal Air and Space Law
    • Online ISSN 0927-3379
    • Print ISSN 0927-3379



Cairn info : Communication et langages


  • 3 septembre 2019
    Numéro 2019/2 - N° 200 - LexiquePage 5 à 7 : Emmanuël Souchier, Gustavo Gomez-Mejia - Avant-propos | Page 9 à 34 : Julia Bonaccorsi, Sarah Cordonnier, Caroline Courbières, Marie Després-Lonnet, Gustavo Gomez-Mejia, Frédéric Lambert, Aude Seurrat, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - A – B : ABÉCÉDAIRE / ARCHIVE / AUTEURS (liste d’) / / AUTEURS de Communication & langages 1962 - 2019 / AUTEURS (orgie d’) / BIBLIOGRAPHIE (retrouvailles) | Page 35 à 70 : Marie Després-Lonnet, Isabelle Garron, Gustavo Gomez-Mejia, Yves Jeanneret, Jean-Louis Soubret, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - C : CAHIERS (Les) / CHIFFONNIER / CLINAMEN (Lucrèce, Marx, Jarry…) / CLINAMEN / COLLECTION / COMITÉ(S) / COMMUNICATION & LANGAGES / COMMUNICATION & LANGAGES (aller à) / COMPOSITRICE / COUVERTURE / COUVERTURE (tirer à soi la) / COUVERTURES (esquisses de) | Page 71 à 101 : Étienne Candel, Sarah Cordonnier, Marie Després-Lonnet, Gustavo Gomez-Mejia, Frédéric Lambert, Sophie Pène, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - D – & : DESIGN / DISCIPLINES (invisible(s)) / DISCIPLINES (abrégé de) / DOSSIER / & / & / | Page 103 à 138 : Étienne Candel, Yves Jeanneret, Frédéric Lambert, Aude Seurrat, Jean-Louis Soubret, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - E : ÉCRITURE / ÉCRITURE / ÉCRITURE / ÉCRITURE (très ordinaire) / ÉDITEUR (edere, editor…) / ÉDITEUR (revue d’) / ÉDITEURS (passage en revue) / EMPATTEMENT / ENGAGEMENT / ENTRETIEN / ÉPREUVES / ÉVALUATION / ÉVALUATION | Page 139 à 158 : Julia Bonaccorsi, Oriane Deseilligny, Elsa Tadier - F – G – H : FIGURES (de l’article) / GRILLE / HAPAX (hasard d’) | Page 159 à 175 : Étienne Candel, Caroline Courbières, Gustavo Gomez-Mejia, Sarah Labelle - I – J – K : INDEX / INTELLIGENCE / JE / KITSCH | Page 177 à 194 : Lucie Alexis, Étienne Candel, Yves Jeanneret, Aude Seurrat, Elsa Tadier - L – M : LANGAGES (logorallye) / LANGAGES (logorallye) / LECTURES / LEXIQUE / MÉDIATIONS HYBRIDES | Page 195 à 211 : Yves Jeanneret, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - N – O : NUMÉRO – 107 / NUMÉROS DOUBLES / NUMÉRO « Gérard Blanchard » – 178 / OURS | Page 213 à 223 : Étienne Candel, Gustavo Gomez-Mejia, Emmanuël Souchier - P – Q : PARATEXTES / PARATEXTE(S) / QUOI ? | Page 225 à 244 : Caroline Courbières, Oriane Deseilligny, Yves Jeanneret, Gustavo Gomez-Mejia, Eleni Mouratidou, Emmanuël Souchier - R – S : RÉALITÉ - FICTION / REVUE / RUBRIQUES / SÉMIO - SIC / STYLE | Page 245 à 273 : Oriane Deseilligny, Marie Després-Lonnet, Gustavo Gomez-Mejia, Emmanuël Souchier - T – U : TICS (de langage) / TITRE / TYPOGRAPHIE / UTOPIE – DYSTOPIE | Page 275 à 286 : Yves Jeanneret, Gustavo Gomez-Mejia - V – W : VARIA / WHO’S WHO ? | Page 287 à 307 : Caroline Courbières, Sarah Cordonnier, Marie Després-Lonnet, Gustavo Gomez-Mejia, Guillaume Guilpart, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier - X – Y – Z : « X » EXPERTS « Collège invisible » / YMAGIER / ZOOM.


Cairn info: Réseaux



  • 1 octobre 2019
    Numéro 2019/5 - n° 217 - Le cinéma fait-il son cinéma ?Page 9 à 15 : Philippe Chantepie, Thomas Paris - Présentation | Page 17 à 45 : Philippe Chantepie, Thomas Paris - Numérique et cinéma | Page 47 à 77 : Pierre-Jean Benghozi, Elisa Salvador, Jean-Paul Simon - « In the mood for technology ? » | Page 79 à 112 : Clémence Allamand - La face cachée du passage à la projection numérique | Page 113 à 149 : Christophe Cariou, Fabrice Rochelandet - La critique sous influence ? | Page 151 à 184 : Chloé Delaporte - La médiation générique des contenus cinématographiques sur les plateformes de vidéo à la demande | Page 185 à 221 : Tomas Legon - « Il faut du fun et le côté un peu cinéphile » | Page 223 à 229 : Jean-Paul Simon - Marc Vernet, Ainsi naquit Hollywood. Avant l’âge d’or, les ambitions de la Triangle et des premiers studios, Paris, Armand Colin, 2018, 270 p. | Page 230 à 234 : Lucile Ottolini - Mats Benner, The New Global Politics of Science: Knowledge, Markets and the State. Cheltenham, UK, Northampton, Mass., Edward Elgar Publishing, 2018, 232 p. | Page 235 à 238 : Marine Al Dahdah - Mohamed Zayani, Networked publics and digital contention. The politics of everyday life in Tunisia. Oxford, New York, Oxford University Press, 2015, 304 p..


Culture : les actualités de l'OPC


  • 8 octobre 2019
    Ateliers des nouvelles organisations dans la culture : inscriptions jusqu'au 31 octobreAteliers des nouvelles organisations dans la culture : inscriptions jusqu'au 31 octobreLe secteur culturel doit-il changer en profondeur ses modes d’organisation ? Impacté par de nombreuses difficultés structurelles, il est poussé à s’adapter sous peine d’être fragilisé durablement. Réduction des subventions, abondance de l’offre, inégalités sectorielles, difficultés à intégrer de nouveaux acteurs, usure des structures pyramidales, vulnérabilité de l’emploi culturel… : les motifs d’interpellation ne manquent pas. Dans ce contexte, la notion d’entrepreneuriat culturel s’est imposée avec une certaine confusion quant à la diversité des interprétations qu’elle recouvre. Les ateliers de l’OPC visent à faire le point sur les modèles organisationnels qui permettraient aux opérateurs culturels et collectivités publiques de relever ces défis dans un esprit d’intérêt général.

    De multiples expériences concrètes ont ouvert la voie s’inspirant des principes de l’économie sociale et solidaire. Elles prennent la forme de dynamiques coopératives, de groupements et de mutualisations, de pratiques vertueuses de management et de gouvernance ou encore de logiques d’économie mixte. Elles sont de précieux appuis pour réfléchir à de nouvelles organisations durables dans la culture et leur soutien public. Les perspectives de changement que nous proposons de travailler ici cherchent à relever un double défi : s’adapter aux transformations de l’économie de la culture tout en revendiquant une éthique de responsabilité collective, de solidarité et de coopération. Il s’agit d’un enjeu primordial des écosystèmes culturels de demain.


    Formation organisée en partenariat avec la Chaire de recherche « RH et Innovations Sociales dans le secteur culturel », Audencia (Nantes), dirigée par Carole Le Rendu

    En savoir +




Dalloz actualités





Droit et Espace : The Space Review




Gazette du Palais




Hermès la revue




Lextenso propriété intellectuelle



Localtis




Le Monde Culture




Le Monde actu




Mots. Les langages du politiques


  • 30 septembre 2019
    No 125, mars 2021 – Discours de haine dans les réseaux socionumériques

    Discours de haine dans les réseaux socionumériques

    Coordonné par Angeliki Monnier, Annabelle Seoane, Nicolas Hubé et Pierre Leroux

    Exprimer ses états d’âme en ligne est devenu un acte aussi banal que recherché, notamment par certaines plateformes qui en tirent profit pour capter l’attention des publics. Certains chercheurs parlent de « tournant affectif » (Stewart, 2007), faisant référence à un ensemble de recherches au sein des sciences humaines et sociales (Scheve, Slaby, 2019), qui s’intéressent à la place de l’affect dans les interactions (Wierzbicka, 1999). Internet et le web participatif attirent une attention particulière (Alloing, Pierre, 2017). L’anonymat réduirait les inhibitions (Tisseron, 2011), tandis que l’immédiateté contribuerait à forger des « publics affectifs » (Papacharissi, 2015). Les réseaux socionumériques seraient des dispositifs « à forte dominante captatrice », car ils renforceraient une mise en scène discursive « à visée pathémique » (Charaudeau, 2000) du mo...




Rapports et études du Conseil d'Etat




Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest

En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies