Vous êtes ici : Accueil > Activités > Publications > Articles

Les frontières juridiques de la laïcité. Frédérique de la Morena et Jean-Eric Schoettl
le 9 décembre 2020


In Actes du cycle de conférences République, École, laïcité 2019-2020, pp. 71 à 89

La République française est qualifiée de laïque en 1946 puis en 1958. On pensait certainement que le débat sur le sens de la laïcité était clos et que la laïcité de la République signifiait la neutralité et l’impartialité de l’État. Or, déjà en 1946, plusieurs définitions de la laïcité avaient été proposées et discutées lors de l’élaboration de la constitution. Une formule remarquable avait été intégrée à l’article 13 du projet de préambule de la future constitution par la première commission préparatoire : « nul ne peut être inquiété en raison de ses origines, de ses opinions ou croyances en matière religieuse, philosophique ou politique. La liberté de conscience et des cultes est garantie par la neutralité de l’État à l’égard de toutes les croyances et de tous les cultes. Elle est garantie notamment par la séparation des Églises et de l’État ainsi que par la laïcité des pouvoirs publics et de l’enseignement public »...

Consulter l'ouvrage


Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest

En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies