Vous êtes ici : Accueil > Membres > Enseignants-Chercheurs

Christophe Alcantara devient membre du conseil scientifique des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle
le 12 avril 2022
Le Conseil scientifique des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, composé d’historiens, médiévistes, gestionnaires, sociologues…, intègre un nouveau membre : Christophe Alcantara, enseignant-chercheur en Sciences de l’Information et la communication à l’Université Toulouse Capitole, co-directeur de l’IDETCOM.

La nomination de ce spécialiste de la communication digitale ouvre la voie à l’étude d’un nouveau champ de recherche : décrypter comment le mythe du Chemin s’exprime aujourd’hui sur Internet et les réseaux sociaux. Un enjeu sociétal qui interroge notre rapport au temps et à la sacralité.

Grâce à ses actions, l’agence française des Chemins de Compostelle met en relation des universitaires sur un objet commun de façon interdisciplinaire. Un environnement expérimental et de recherche qui dépasse le cadre de l’hexagone car les chemins de Compostelle sont le premier itinéraire culturel européen.
 

Interview de Christophe Alcantara


Photo
Pourquoi les Chemins de Compostelle questionnent-ils leur image sur les réseaux sociaux ?

Christophe Alcantara, IDETCOM : « La convention de l’Unesco signée en 1998 impose de préserver et transmettre cet itinéraire culturel. L’agence française des Chemins de Compostelle appréhende ces derniers dans toutes leurs composantes. Pour ma part, je considère que les réseaux sociaux transmettent de façon virale l’imaginaire pèlerin. Envisager les Chemins comme une marque, par exemple, pour valoriser un territoire, amène à en questionner les traces numériques visibles. »

Pourquoi se pencher sur le phénomène de la sacralité en ligne ?

« Cela s’est fait naturellement ! En effet, sur de larges corpus photographiques, au-delà des marqueurs touristiques traditionnels, on distingue rapidement une quête de sens, une volonté de s’inscrire dans un temps long. La recherche du sacré, ancrage anthropologique essentiel, s’exprime également sur les réseaux sociaux. Je ne recherchais pas nécessairement du sacré en ligne au départ, mais je l’ai observé sur un corpus de plus de 4000 photos. »

Comment observer la e-réputation des Chemins ?

« Parler d’e-réputation, c’est évoquer la visibilité, l’attractivité, l’image des chemins. Or les chemins connaissent un renouveau depuis près de 30 ans. Entre 1992 et 2019, la fréquentation officielle a été multiplié par 15 pour atteindre 330 000 pèlerins. C’est à présent un phénomène de société pérenne. Le digital a catalysé cette dynamique, mais elle existait déjà avant l’avènement du web ! »

Quelle est la dynamique à l’œuvre avec l’agence française des chemins de Compostelle ?

« Je tiens à remercier l’agence des chemins de Compostelle pour la dynamique collective qu’elle initie. Grâce à ses actions, elle propose une mise en relation avec des universitaires sur un objet commun de façon interdisciplinaire et elle génère des réflexions intéressantes et riches avec des acteurs de terrain. Ce brassage est indispensable. C’est un vrai environnement expérimental et de recherche qui dépasse le cadre de l’hexagone car les chemins de Compostelle sont le premier itinéraire culturel européen »


Extraits des travaux de recherche de Christophe Alcantara


Photo
Christophe Alcantara a notamment coordonné l'ouvrage en anglais "Cultural Roads and Itinerairies. Concept and cases" (éditions Palgrave Macmillan) qui fournit la première revue synthétique de la littérature sur les routes et itinéraires culturels. Un chapitre exclusif est notamment dédié à ses travaux sur l'appropriation politique des chemins de Saint-Jacques : "Rising Traffic on the Way of St James: The Expression of a Cultural Dynamic?".

L'enseignant-chercheur en Sciences de l'information et de la communication a également été invité par la fondation de Saint-Jacques-de-Compostelle au XII ème congrès international des études jacobéennes qui s'est déroulé du 22 au 27 mars 2022. Ce fût l'occasion pour lui d'y présenter ses travaux de recherche sur les publications des pèlerins sur Instagram. Son intervention «Análisis de las publicaciones de los peregrinos de Compostela en la red social Instagram: Entre continuidad y ruptura» sera notament publiée dans les actes du colloque.


Partager cette page
Twitter Facebook Pinterest

Informations complémentaires

  • L’agence française des chemins de Compostelle

Réseau national des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, l’agence a pour objet de transmettre cet héritage culturel et laïque tout en favorisant le développement d’un tourisme durable au service des territoires. Elle réunit plus de 150 adhérents : propriétaires, gestionnaires et acteurs du Bien culturel "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France" inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1998. Agence française des chemins de Compostelle
 

  • Le Conseil scientifique des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Depuis 2017, l’Agence française des Chemins de Compostelle s’appuie sur une instance consultative pluridisciplinaire afin d’embrasser les dimensions historique, anthropologique, artistique, architecturale, sociale ou économique du phénomène jacquaire d’hier et d’aujourd’hui. Ses membres sont issus de plusieurs universités ou centres de recherche, choisi pour la qualité de leurs travaux et pour la singularité de leurs profils. https://www.chemins-compostelle.com/notre-conseil-scientifique


En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies